" />
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai évoqué le coût croissant d'une collection de timbres français. J'ai affiné mon analyse, en calculant le coût, en euros constants, d'une collection de timbres.

J'ai analysé les émissions de timbres des années 1960, 1965, et tous les cinq ans jusqu'à 2015.

J'ai pris en compte les timbres suivants :

Série courante : Marianne et équivalents.

Commémoratifs : personnalités, paysages, événements historiques, monuments, etc..

Auto-adhésifs : il s'agit pour l'essentiel de le nouvelle impression d'un timbre sur un papier plus épais. Ces timbres sont vendus en feuilles indivisibles.

Le collectionneur devra passer par un club, qui achète une ou plusieurs feuilles et les divise entre ses abonnés, ou bien passer par un négociant, qui prend son bénéfice.

Poste aérienne. Cela n'a rien à voir avec le mode d'acheminement du courrier, cette mention figure sur des timbres à forte valeur faciale, sur un sujet ayant un rapport avec l'aviation.

Carnets auto-adhésifs. Ils sont d'un usage très commode, avec en général 12 timbres à validité permanente, auto-adhésifs.

12 carnets ont été émis en 2015, au coût unitaire de 8,16 euros (lettre verte) ou 9,12 euros (prioritaire). Cela représente 140 timbres.

Les autres carnets sont

sont souvent à surtaxe (Croix-rouge, journée du timbre, personnalités). Il y en a 1 à 3 chaque année.

Blocs, feuillets et timbres de feuillets. De plus en plus de timbres sont vendus en feuillets, soit avec 5 ou 10 fois le même timbre (zodiaque chinois), ou plusieurs timbres différents.

Préoblitérés : ils sont destinés à affranchir les courriers en nombre et sont vendus par grandes quantités. Depuis 2011, ils sont à validité permanente. Le type ne change pas, mais le prix évolue.

Timbres de service : pour affranchir le courrier de l'UNESCO (Paris) et celui du Conseil de l'Europe (Strasbourg).

Très chère collection de timbres (suite)

Timbres-taxe. Il étaient apposés sur le courrier insuffisamment affranchi et représentaient la somme due par le destinataire. Ils ne sont plus utilisés depuis 1988 (émission de 1983).

Je n'ai pas tenu compte des émissions suivantes :

Blocs souvenirs : A partir de 2003, un ou plusieurs timbres sont reproduits sur un feuillet inséré dans une carte sur le même thème, le tout sous blister.

Un tel bloc est vendu 3 € pour un timbre à valeur faciale de 0,50 €. 10 blocs ont été émis en 2010.

Trésors de la philatélie : Ces blocs reproduisent, avec des essais de couleurs, des timbres français célèbres. 10 blocs ont été émis en 2015, à 15 000 exemplaires, avec une valeur faciale de 9 euros.

Entiers postaux et aérogrammes (cf illustration). Il n'y a plus d'aérogrammes depuis 2002.

Très chère collection de timbres (suite)
Très chère collection de timbres (suite)

Timbres personnalisés (cf illustration)

Très chère collection de timbres (suite)

L'année 1960 est celle de la réforme monétaire (le nouveau franc), ce qui explique le nombre plus élevé d'émissions.

Nous avons ensuite jusqu'à 1995 l'émission d'un cinquantaine de timbres, pour un coût d'environ 50 euros (valeur 2015).

C'est ensuite l'escalade : plus de 250 timbres pour plus de 200 euros en 2015.

Très chère collection de timbres (suite)
Tag(s) : #Collections, #Philatélie