" />
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'était hier vendredi 25 novembre 2016, devant une assistance clairsemée. C'est dommage car le spectacle était de qualité.

Le programme annoncé était le suivant :

L'association Al Ouns dirigée par Abdelali Bouayoune, vous propose un concert caritatif "chants éternels d'Egypte, hommage à Farid el Atrache", en faveur des enfants d'un orphelinat du Maroc.
Farid El Atrache auteur, compositeur, interprète, virtuose du oud et acteur syrien naturalisé égyptien. Avec Oum Kalthoum, Fayrouz, Mohammed Abdel Wahab et Abdel Halim Hafez, il est le plus important nom de la musique arabe du XXe siècle. Il joue dans 31 films et enregistre environ 350 chansons. Il compose aussi des chansons pour des chanteurs célèbres tels que Wadih El-Safi, Warda et Sabah. Sa voie grave et son style "triste" mèneront plusieurs chanteurs sur ses pas. Ses chansons restent très appréciées aujourd'hui.
Né d'une famille druze royale qui a lutté contre les armées coloniales françaises, Farid et sa famille sont contraints de fuir vers l'Égypte en 1920. Il est initié très tôt au chant et à l'oud par sa mère. Sa sœur Asmahan est aussi une actrice et chanteuse de talent.
Le succès rapide entraîne le jeune homme dans une vie de star. Il se retrouve rapidement criblé de dettes. Cette période sombre de sa vie le pousse à rechercher le réconfort auprès de la danseuse et actrice Samia Gamal, pour laquelle il risque tout ce qu'il possède. En 1947, il produit Habib al omr (L'amour de ma vie) dans lequel Samia et lui tiennent la tête de l'affiche. Le film rencontre un énorme succès populaire. Il tient toujours le rôle du chanteur triste et sentimental ; il garde le même le nom à travers ses films : Wahid (solitaire). Le succès de ses films ne tient que très peu au scénario, mais plutôt à la performance musicale de Farid et à la force de sa poésie qui parle au cœur des spectateurs arabes. Il compose des chansons très profondes, dont les plus célèbres sont Ar-Rabi (Le printemps), Awell Hamsah (premier murmure), Tutah and Raqsitil Gamal (deux pièces musicales). Certains de ses succès plus populaires et moins chargés, comme Noura Noura ou Gamil Gamal, Leyla ou Hallet layali sont toujours appréciés. Il chante le nationalisme avec Boussat El-Rih.
En 1952, juste avant le coup d'état qui renverse le roi Farouk Ier d'Égypte, Farid s'éprend de la reine. Après l'exil du roi et son divorce, elle retourne en Égypte pour y vivre une histoire d'amour mouvementé avec Farid. Sa famille n'accepte pas le chanteur, pour des raisons politiques principalement. À leur séparation, Farid sombre dans une longue dépression. Il tombe malade et son état de santé ne fera que s'aggraver jusqu'à sa mort qui survient à Beyrouth le 26 décembre 1974.
L’ensemble Al Ouns dirigé par Abdelali Bouayoune lui rendra un vibrant hommage lors de cette soirée.
Issu de Fès, qui fut pendant plusieurs siècles une capitale artistique et d’échanges intellectuels du Maroc, Abdelali Bouayoune se passionne très tôt pour la musique et fait ses débuts lors de fêtes et de soirées .Il est également compositeur interprète arrangeur. Il est aujourd’hui un des grands maîtres du luth (oud). Autodidacte, il étudie et explore les richesses de la musique andalouse, arabe et turque, avec sous sa direction de jeunes chanteuses et chanteurs arabes prometteurs. Ses références musicales sont très riches, allant de la musique égyptienne aux artistes arabes de grande renommée (Farid Alttrach, Oumkeltoum, Mohamed Abdelwahab, Abdelhalim Hafez…et bien d’autres). Six ans après son premier album de folklore des pays du Maghreb, il revient plus fort avec son nouvel album « Fitna » qui cette fois s’oriente plutôt vers la musique orientale classique comprenant 10 titres poétiquement littéraires. 
Sa renommée l’a amenée à se produire à la tête de l’ensemble Al Ouns sur des scènes prestigieuses (programmé plusieurs fois à l’Institut du Monde Arabe à Paris, au Louvre Lens, à Genève,…)
Droits réservés
Droits réservés
Droits réservés
Droits réservés

Droits réservés

Tag(s) : #Musique, #Lorraine, #Nancy