" />
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En France, les manuels d'histoire ont longtemps construit un roman national fantasmé. Aujourd'hui, la pop culture, et notamment les séries, se chargent de le déconstruire et de nous réapprendre l'histoire. Nous en avions bien besoin.

Vercingétorix n’était pas le chef héroïque d’une nation gauloise unie qui n’est pas l’arrière grand-mère de la nation française, la majorité des Français n’étaient pas résistants durant la Seconde Guerre mondiale et les premiers jours de la Révolution française ne sont pas des jours illustres façon La Liberté guidant le peuple d’un peuple pacifique épris des idéaux des Lumières. Tous ces mythes font partie du «roman national»: sorte de système historique qui commence à se développer à la fin du XIXe siècle et qui consiste à faire de l’histoire officielle et enseignée un récit plus ou moins fantasmé, tout dédié à susciter l’amour de la patrie.

L’historien Ernest Lavisse, chantre du «roman national», traumatisé par la défaite française face à la Prusse en 1870, en fera l’œuvre de sa vie à travers ses manuels, qui servent de base à l’enseignement de l’histoire durant la majeure partie de la IIIe République. On peut par exemple lire à propos de Vercingétorix, dans Histoire de France, Cours moyen publié en 1884:

Lire la suite

Tag(s) : #Histoire