" />
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce documentaliste norvégien est tombé par hasard sur l'un des atlas les plus rares du monde. Il l'ignorait... mais c'était sans compter sur internet.

Anders Kvernberg est un passionné de cartographie depuis longtemps. À la bibliothèque nationale de Norvège, son travail consiste à répondre aux questions des usagers et à les conseiller dans leurs recherches. Quand il n'est plus sur son lieu de travail, c'est sur internet qu'il vit sa passion. Sur le site Reddit, il poste régulièrement des cartes rares et discute avec d'autres passionnés, notamment sur le forum de discussion #mapporn.

Il y a quelques semaines, Anders Kvernberg (ou PisseGuri82) postait une carte, dont il ignore le nom ou la provenance, glanée pendant sa journée de travail. Elle est issue d'un atlas, daté de 1803, et représente l'empire ottoman. À aucun moment, pendant la consultation de l'ouvrage, le documentaliste ne s'est imaginé qu'il était en train de parcourir l'un des atlas les plus rares au monde, rapporte le Washington Post. Et pourtant, il avait devant ses yeux le Cedid Atlas Tercümesi, un recueil de cartes rare, commandé par le gouvernement ottoman et imprimé à Istanbul en 1803, dont il ne reste aujourd'hui qu'une poignée de copies –entre dix et vingt copies– sur les cinquante exemplaires imprimés.

Tag(s) : #Histoire