" />
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une équipe a entamé la « vectorisation de Cassini », ce cartographe auquel Louis XV confia le soin de représenter le royaume. Un travail de dentellière qui permet de comprendre l’évolution des territoires.

Ils cliquent, cliquent, cliquent. Pendant des heures, ils longent les tracés des cours d’eau, les parsèment de petits points réguliers qui forment ensuite des lignes bleues. Sur certaines portions de l’écran, les courbes se ramifient comme le tracé des veines sous la peau.

Depuis 2013, une équipe de chercheurs s’attache à « vectoriser Cassini » : ils transforment une carte aquarellée de la France, vieille de plusieurs siècles, en une sorte d’OpenStreetMap, en redessinant tous les tracés à l’ordinateur, à l’aide de vecteurs (des segments de droite sur lesquels on clique). Ils n’en sont qu’au début.

Ils utilisent un logiciel open source, QGIS. Chaque centimètre du territoire devient une position géographique, chaque espace est défini.

A les écouter, ce travail de dentellière est addictif. Maurizio Gribaudi, directeur d’études LaDéHiS-EHESS :

« On a l’impression de voyager dans le paysage du XVIIIe siècle. »

Le réseau routier

Article complet

Voyage dans la France du XVIIIe siècle, la tête dans les cartes de Cassini (Émilie Brouze)
Tag(s) : #Histoire